Le temps d’être créatif

 

Margot Leclair, notre spécialiste des industries créatives, est très claire là-dessus : la créativité, ce n’est pas un concept flou. Ce sont des étapes précises qui se mesurent en tâches, en procédés et enfin en résultats selon la problématique rencontrée ! C’est pour cela qu’on parle de processus créatif. Et on ne peut parler de processus sans parler de temps… Devenir créatif ou être créatif demande, exige même, du travail, de la rigueur, bref, du temps ! 

Forcément, quand on s’appelle Pause* Magazine, on se pose pas mal de questions quant au rapport au temps. On ne sait pas vous, mais nous, on a souvent l’impression qu’aujourd’hui tout va vite. Et on se demande quel rapport la créativité entretient-elle aujourd’hui avec ce temps qui file. 

Les grands concepts de la créativité, une activité qui prend du temps… et qui s’inscrit dans l’ère du temps ! 

Niki de Saint Phalle en pleine expérimentation

Niki de Saint Phalle en pleine expérimentation

  • La créativité, c’est avant tout un travail qui demande du temps

Allez avouez-le, on a tous envoyé un brief créatif à une agence en leur demandant d’être réactif, innovant et malin, le tout pour dans 3 jours. Et pourtant toutes les études sur le sujet sont formelles : la créativité, c’est un travail qui demande de la discipline, de la minutie, de la patience aussi. La créativité ne surgit pas par hasard au détour d’un virage. Elle naît d’un long processus créatif, usé par la répétition et les tentatives ! On dit souvent que c’est sur la fin de leur carrière que les artistes ont fait preuve d’une créativité incroyable. C’est en réalité le résultat d’années de réflexion et d’essai parfois infructueux. La créativité se nourrit de l’effort et du temps qu’on lui accorde. 

 
Pour écrire, je dois graver le roc à l’aide d’un burin, à la main, assidûment, creuser un trou profond avant de découvrir la source de la créativité. (...) Je dois y passer beaucoup de temps, faire beaucoup d’efforts. (H.Murakami, écrivain)
 
L’atelier de Céline Wright, artiste-artisan- designer. Moulée et structurée à la main, la suspension cocon peut se composer de plus de 2000 bandelettes de papier patiemment collées au pinceau. Sa réalisation peut prendre jusqu’à 4 jours de travail, « l’éloge du temps apaise nos rythmes de consommation effrénée », souligne    Céline Wright   .

L’atelier de Céline Wright, artiste-artisan- designer. Moulée et structurée à la main, la suspension cocon peut se composer de plus de 2000 bandelettes de papier patiemment collées au pinceau. Sa réalisation peut prendre jusqu’à 4 jours de travail, « l’éloge du temps apaise nos rythmes de consommation effrénée », souligne Céline Wright.

  • La créativité évolue avec le temps à mesure que celui qui l’applique devient plus mature dans l’expression de son art 

On dit souvent que c’est sur la fin de leur carrière que les artistes font preuve d’une créativité incroyable. C’est en réalité le résultat d’années de travail ! La créativité se nourrit de l’effort et du temps qu’on lui accorde. Créer, ce n’est pas juste produire quelque chose, c’est une des techniques d’expression de soi les plus palpables. Selon certains auteurs (comme Foucault), plus un créatif expérimente, plus il expérimente sa personnalité. Et plus il expérimente, plus il progresse !

Nils Frahm   , pianiste très créatif et multi-instrumentiste, en plein travail

Nils Frahm, pianiste très créatif et multi-instrumentiste, en plein travail

 
Tout artiste sait combien son état « naturel » se trouve loin d’un sentiment qui ressemble au laisser-aller, qu’il y a, au contraire, chez lui, au moment de l’inspiration, un désir d’ordonner, de classer, de disposer, de former librement, — et combien alors il obéit d’une façon sévère et subtile à des lois multiples qui se refusent à toute réduction en formules, précisément à cause de leur précision et de leur dureté (car, à côté de celles-ci, les notions les plus fixes ont quelque chose de flottant, de multiple, d’équivoque —). Il apparaît clairement, pour le dire encore une fois, que la chose principale, « au ciel et sur la terre », c’est d’obéir longtemps, et dans une même direction. Nietzsche
 
  • La créativité, c’est aussi le produit d’un moment, d’une époque

Tous les projets créatifs s’inscrivent dans l’ère du temps. Un créatif, qu’il soit designer, musicien, cuisinier, artiste, graphiste, etc. suit un fil rouge de la création propre à une époque. Les projets créatifs sont le produit d’un instant T dans notre société, un accomplissement socio-culturel. Chaque époque valide sa créativité !

L'artiste Jean-Michel Basquiat, figure de proue du mouvement underground de l’époque

L'artiste Jean-Michel Basquiat, figure de proue du mouvement underground de l’époque

  • La créativité s’inscrit dans un écosystème particulier 

C’est vrai en fait, on n’est créatif que parce que quelqu’un d’autre me définit comme tel. L’étiquette de la créativité doit être posée par nos paires, quelque soit son domaine de création. Et pour y parvenir, pour être reconnu par les institutions, les entreprises, les autres artistes, il faut une fois encore non seulement s’inscrire dans son temps mais également tisser et nouer des relations avec tout cet écosystème sensible à un langage symbolique de la créativité propre à son époque.